Pourquoi aucune conversion ? 5 erreurs courantes sur les pages de destination

merakist-jyosxjue22g-unsplash

Avez-vous déjà créé une page de destination, réfléchi à la conception dans les moindres détails, tout a l’air parfait, le trafic est ciblé, mais il n’y a pas de conversions ? 

Il est impossible d’entrer dans la tête des visiteurs et de comprendre pourquoi ils n’effectuent pas l’action ciblée (téléchargement, appel, commande…). Mais à partir de l’expérience, vous pouvez mettre en évidence les principales erreurs qui, en règle générale, sont présentes sur les pages de destination à faible conversion. Si tel est votre cas, continuez la lecture pour voir si vous faites ces erreurs. Ou gardez-les à l’esprit pour l’avenir si vous prévoyez de créer une page de destination. 

Voyons maintenant ce qui peut mal tourner et comment y remédier.

Erreur #1: vous ne livrez pas ce que vous annoncez

Il est important que l’offre (proposition de valeur dans le titre / sous-titre) sur la page de destination corresponde au message de la publicité. Cela signifie que le mot clé, l’annonce et la page de destination doivent tous être à peu près identiques. Il ne s’agit pas de la couleur de la bannière dans l’annonce peut ne pas correspondre à la couleur d’arrière-plan de la page, ou tous les caractères de la phrase-clé ne rentrent pas dans la barre de titre. Bien que cela puisse également provoquer une première impression défavorable sur le visiteur. 

Le système publicitaire de Google, par exemple, affecte un niveau de qualité faible à vos annonces, ce qui entraîne un coût par clic plus élevé. En fait, les défauts esthétiques mineurs ne sont pas critiques pour un utilisateur intéressé par votre offre. 

Si, dans votre annonce, vous parlez d’une consultation gratuite, assurez-vous de le confirmer sur votre page de destination.

Lorsqu’une offre publicitaire n’est pas reprise – de manière claire – sur une page de destination, les visiteurs vont douter. Il n’y a qu’une seule solution: ne mentionnez dans votre annonce rien que le visiteur ne trouve pas facilement sur la page de destination. En outre, examinez à nouveau tous vos groupes d’annonces pour vous assurer qu’aucune offre n’est actuellement obsolète. Soit dit en passant, si vous écrivez une chose dans vos annonces, mais que vous proposez quelque chose d’autre sur le site (ou qui n’a aucun lien avec le premier dans le sens), Google Ads peut même bloquer votre compte.

Erreur #2: vous attirez votre public avec de bonnes annonces, mais vous le manquez sur votre page de destination

L’objectif du directeur des ventes est de trouver ceux qui sont prêts à convertir. L’objectif des spécialistes du marketing est de créer des publicités avec des taux de conversion élevés. Lorsque ces objectifs entrent en conflit les uns avec les autres, cela «pénalise» tout d’abord le visiteur du site. 

Un dilemme se pose souvent : soit vous ciblez une audience restreinte et payez pour moins de clics ciblés, soit vous dépensez votre budget sur des clics qui ne se traduiront probablement pas par des conversions. 

Il est évidemment préférable de choisir le premier. Dans la deuxième option, au contraire, il y a beaucoup de clics, chacun séparément coûtera moins cher, mais la probabilité est moindre que cela conduise à l’action ciblée. 

Pour certains types de produits, il est impératif d’enregistrer toutes les conditions particulières sur la page de destination. Clairement et explicitement, et non dans un contenu caché derrière le bouton «En savoir plus». Tout d’abord, cela concerne les banques, les organismes de microfinance, les fournisseurs de logiciels sous licence. Mais en principe, sous «conditions spéciales», on entend tout ce qui touche à la finance. Programmes de fourniture de biens à crédit, en crédit-bail, en plusieurs fois, etc. 

Votre public cible doit être le même en termes de marketing et de ventes. Précisez qui vous ciblez et assurez-vous que cela soit pris en compte à la fois dans l’annonce et sur la page de destination.

Erreur #3: vous ne donnez accès au contenu qu’en échange des données personnelles des visiteurs

Pouvez-vous imaginer à quel point il est déroutant de ne pas recevoir les informations dont vous avez besoin, mais que vous voulez en même temps réellement faire quelque chose ? 

Les clients potentiels ne doivent pas laisser leurs données personnelles sans raison valable. 

Personne ne sera ravi d’être bombardé de mails ou, pire encore, appelé pour qu’on leur vende quelque chose. En conséquence, le nombre de personnes qui acceptent de remplir un long formulaire est négligeable. Et quand on considère que plus de la moitié d’entre eux laissent des informations incorrectes, cela en fait le moyen le plus inefficace de recevoir des prospects sur la page de destination. 

Donnez aux gens la liberté de choix. 

Comme le dit le célèbre proverbe, les gens adorent acheter, mais ils n’aiment pas qu’on leur vende quoique ce soit. 

Erreur #4: vous n’essayez pas de soulager les frictions ou vous le faites de manière inefficace

L’une des principales raisons pour lesquelles il n’y a pas de conversions sur la page de destination sont les «frictions». 

Lorsque les visiteurs ne comprennent pas exactement ce que vous proposez ou ne savent pas s’ils peuvent vous faire confiance, il est peu probable qu’ils appuient sur le bouton d’action cible convoité.  

Afin de réduire l’incertitude et de motiver le visiteur à entreprendre une action ciblée, nous vous recommandons de répondre aux questions suivantes sur la page de destination: 

  • Que vendez-vous ?
  • Cela aidera-t-il à résoudre son problème ?
  • Comment peut-il l’obtenir?

Assurez-vous qu’il y a suffisamment d’informations sur la page de destination pour que l’utilisateur puisse passer en toute confiance à l’étape suivante de l’entonnoir de vente. 

Ne diluez pas trop votre message. L’utilisateur ne prendra pas la peine de résoudre des énigmes et de lire beaucoup de paragraphes. 

Utilisez les preuves sociales: critiques, logos d’entreprises qui utilisent déjà votre produit / service, témoignages et tout ce qui contribuera à augmenter votre crédibilité. 

Voici quelques conseils pour créer une preuve sociale efficace : En aucun cas, n’utilisez pas d’avis frauduleux – il est souvent immédiatement clair qu’ils n’ont pas été rédigés par de vrais clients: pas d’erreurs d’orthographe et de ponctuation ou d’erreurs similaires dans tous les avis, style monotone. 

Ces critiques sont à peu près du même volume, publiées le même jour, le produit n’a pas de lacunes, une note de cinq étoiles, un scénario similaire dans les commentaires. Très probablement, ils sont payés. 

Bien sûr, je ne vous dis pas de ne pas sélectionner les avis qui mettent votre produit ou service sous la meilleure lumière possible, c’est au contraire, précisément ce que vous devez faire mais veillez à ne pas éveiller les soupçons de vos visiteurs.

Pour instiller la confiance dans les avis, mettez un formulaire permettant à quiconque de déposer un commentaire.

Les avis doivent permettre au prospect de voir comment votre produit ou service à pu aider une personne comme lui à résoudre un problème similaire. Si un visiteur atterrit sur une page de destination et ne comprend pas l’offre, il se fiche de ce que les autres pensent de votre service. Lui-même ne deviendra pas un client, car il n’a pas compris l’essentiel – pourquoi il en a besoin. Et identifions l’erreur la plus courante en tant que point distinct, à la suite duquel toutes les erreurs répertoriées surviennent souvent.

Erreur #5: vous pensez que le visiteur n’a pas d’autres options

Même si un utilisateur clique sur votre annonce, il ne vous doit absolument rien. 

De nombreux spécialistes du marketing pensent à tort qu’une fois qu’une personne a visité une page de destination, elle doit définitivement devenir un client (même si quelque chose ne lui est pas clair dans l’offre), et ils n’essaient pas vraiment de lui transmettre correctement et facilement toutes les informations.

Un clic n’est pas un promesse d’achat 

Bruno PERSECHINI

Cependant, un clic n’est pas un promesse d’achat. Ceci est juste un signe que l’utilisateur est intéressé par votre annonce. En parallèle, il peut cliquer sur d’autres publicités et étudier les offres des concurrents. Le dernier mot sera toujours le sien.

Bien souvent, l’utilisateur ne recherche pas un produit ou une entreprise spécifique. En fait, peu importe à qui il s’adresse, l’essentiel est de trouver une solution à sa tâche ou à son problème spécifique. Par conséquent, il est logique de créer une page de destination axée sur les besoins. 

Lorsqu’un visiteur de la page de destination est prêt à dire «Oui», il est peu probable qu’il soit arrêté par certains défauts visuels – la mauvaise nuance de la couleur d’arrière-plan, le contraste insuffisant du bouton d’appel, la mauvaise police, etc. Tout cela n’est pas si critique, à condition que tout le reste soit en place : vous comprenez l’essence de la proposition et ce qui doit être fait exactement pour l’utiliser. 

Quand quelque chose ne va pas et qu’il n’y a pas de conversions à partir de la page de destination, avant toute chose, voyez si tout est en ordre stratégiquement. Et alors seulement, faites attention aux détails.